Tâches de la statistique fédérale

La statistique fédérale a pour tâche de fournir des informations de haute qualité pour instaurer un dialogue objectif sur la Suisse. Ces informations, élaborées selon des normes scientifiques et transparentes, servent de «tableau de bord de la Suisse». La statistique fédérale fournit aux utilisateurs issus des milieux politiques, économiques, administratifs et scientifiques les informations dont ils ont besoin pour la formation de l’opinion publique, la planification et le pilotage.  


Les informations de la statistique fédérale servent de base à l’instauration d’un dialogue objectif sur la Suisse.


La tâche de la statistique fédérale n’a pas fondamentalement changé malgré la disponibilité croissante des données et informations liée à la transformation numérique. Mais le contexte, lui, a changé. On dispose aujourd’hui de nouvelles possibilités d’utiliser les méthodes les plus diverses et de collecter un nombre bien plus élevé de données tirées de sources existantes ou nouvelles. Il s’agit maintenant d’évaluer ces possibilités quant à leur utilité pour la production statistique. Les informations de la statistique fédérale sont le résultat d’un large processus d’échange dans lequel la statistique publique s’accorde avec ses partenaires sur une manière transparente de saisir, d’analyser et de présenter des phénomènes.

Le processus de production d’informations statistiques commence avec cet échange et va de la conception à la diffusion et à la communication des résultats, en passant par la collecte de données. Il fournit aux utilisateurs un choix ciblé d’informations de base disponibles à long terme et, dans la mesure du possible, comparables aux plans régional, national et international sur l’état et l’évolution de la population, de l’économie, de la société, de la formation, de la recherche, du territoire et de l’environnement en Suisse. En outre, cela permet d’instaurer la transparence nécessaire sur la qualité des résultats et leur élaboration. Il incombe aux producteurs de la statistique fédérale de concevoir les processus de production de façon à pouvoir s’adapter à long terme aux nouveaux besoins d’informations. Les producteurs doivent aussi prendre l’initiative de s’intéresser aux développements politiques, économiques et sociétaux, afin d’être à même d’appréhender les questions fondamentales et les besoins des utilisateurs qui sous-tendent le dialogue avec leurs partenaires et les utilisateurs de la statistique. 


Les informations de haute qualité de la statistique fédérale, élaborées selon des normes scientifiques et transparentes, servent aussi de «tableau de bord de la Suisse». La statistique fédérale fournit aux utilisateurs issus des milieux politiques, économiques, administratifs et scientifiques les informations dont ils ont besoin pour la formation de l’opinion publique, la planification et le pilotage.


Pour satisfaire à cette exigence, elle doit veiller à la délimitation stricte des tâches des mandants, des autres parties prenantes et de la statistique publique: les partenaires déterminent tout d’abord les besoins d’informations concrets dans le cadre d’un dialogue commun. Le choix des méthodes et la réalisation des travaux statistiques s’effectuent ensuite sous la seule responsabilité de la statistique publique. Il appartient enfin aux utilisateurs d’interpréter les résultats. Les informations ainsi obtenues décrivent et expliquent des évolutions passées. Elles constituent une base essentielle pour les administrations et les organes politiques, sur laquelle fonder leur développement à long terme et le contrôle des mesures et des stratégies politiques. Les informations statistiques tout comme les scénarios élaborés par les producteurs de statistiques permettent aux décideurs de planifier et de piloter leur action.

Ces exigences et l’utilisation de technologies actuelles ne sont pas nouvelles pour la statistique fédérale. Celle-ci doit les satisfaire en tenant compte de l’évolution des conditions cadre et en adaptant ses pratiques. Les potentiels qu’offre le recours à des méthodes et technologies encore jamais utilisées jusqu’ici, par exemple, ne pourront être exploités que si l’on opte pour une approche complète, dans la mise en œuvre des innovations, qui considère dès le départ différents niveaux de développement. Ce n’est que par une combinaison complexe et ciblée de ces niveaux, formés du savoir-faire, des instruments techniques et d’une coordination sans cesse améliorée, que l’on sera en mesure de conjuguer les innovations - portant par exemple sur l’utilisation de processus tirés du domaine de l’intelligence artificielle - et les exigences de la statistique publique en matière de qualité. La statistique publique se caractérise en effet par des bases scientifiques transparentes, une méthodologie éprouvée, l’indépendance scientifique et le traitement stable sur la durée des informations, ce qui permet des comparaisons dans le temps et dans l’espace. Ce n’est qu’en maintenant ces exigences que l’on pourra s’assurer à long terme la confiance dans les informations et les prestations de la statistique publique.